Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2012 7 11 /11 /novembre /2012 11:06
ARGO de BEN AFFLECK

    


Troisième film de l'acteur Ben Affleck après "Gone baby gone" ( lire ma critique en cliquant  ICI  ) et "The Town", "Argo"  est une reconstitution très réussie d'une histoire vraie qui nous fait vivre à 100 à l'heure la mission à haut risque qui permis à la CIA, doublée par Hollywood, de sauver de la pendaison six otages américains recueillis par l'ambassade canadienne de Téhéran, lors de la révolution islamique de 1979. L'ayatollah Khomeyni venait de prendre le pouvoir après la chute du chah et avait chauffé à blanc une population bien disposée à son égard contre le grand satan américain, coupable d'avoir reçu et soigné l'abominable tyran Pahlavi, longtemps le partenaire  de l'Occident. Le film s'ouvre d'ailleurs sur une scène particulièrement réaliste, l'attaque de l'ambassade des Etats-Unis par cette population urbaine aveuglée par la haine. Parmi ceux qui se trouvent à l'intérieur du bâtiment, six employés américains vont parvenir à s'enfuir et à se réfugier à l'ambassade du Canada qui leur ouvre généreusement sa porte. Reste à regagner l'Amérique, ce qui n'est pas une mince affaire en pleine insurrection iranienne. La CIA propose un projet mais celui-ci semble peu fiable, si bien qu'un spécialiste de l'exfiltration, interprété par Ben Affleck, va avoir une autre idée  : monter un scénario et faire en sorte que les six réfugiés soient affiliés à la réalisation de ce  film hollywoodien. Cela va donner lieu à des scènes cocasses parfaitement jouées et rendues plausibles par Goodman et Arkin, note d'humour appréciable dans cet opus à haute tension psychologique.  

 

john-goodman-alan-arkin-et-ben-affleck-dans-argo.jpg   

 

C'est Bill Clinton qui, en déclassifiant cette affaire jusqu'alors "Top secret", permit qu'elle soit portée à la connaissance des citoyens américains et puisse aujourd'hui devenir un film bien rythmé et haletant qui, sans aucun doute, va faire un malheur au box-office. Bien sûr, le patriotisme américain n'en est pas évacué, au contraire,  et ne manquera pas de séduire ou d'agacer, faisant de ce film, qui tient parfaitement la route, une machine à gagner des Oscars. Car ici Histoire et Cinéma ne font qu'un, Hollywood s'étant porté au secours de la politique avec, cerise sur le gâteau, quelques loufoqueries irrésistibles et la théâtralité assurée par les barbes et les tchadors. Ainsi, à ce film, qui ne pourrait être qu'un thriller de plus, s'ajoute un aspect sympathique et inattendu qui colle tellement bien à la personnalité de Ben Affleck, trop longtemps considéré comme un acteur de second ordre : le sauvetage par l'image et par la crédibilité supposée plus conforme du 7e Art. En affrontant les deux facettes, Affleck oeuvrant devant et derrière la caméra, se refait une santé et nous offre un film passionnant où on voit les Iraniens d'alors se faire berner par un canular monté par deux scénaristes et producteurs d'Hollywood, ce qui ne manque pas de piquant. Avec "Argo" ( titre de la mission ), le cinéaste et interprète tourne définitivement la page à des années de galère où il n'était que la face négative de son copain Matt Damon. Une belle réussite pour lui et, pour les spectateurs,  un excellent moment de suspense où la tension est telle que l'on a l'impression de faire partie intégrante des rescapés. Heureusement des touches d'humour ça et là nous permettent de décompresser. A ne pas manquer.

 

Pour consulter la rubrique CINEMA AMERICAIN & CANADIEN, cliquer sur le lien ci-dessous :

 

LISTE DES FILMS DU CINEMA AMERICAIN ET CANADIEN

 

4-e-toiles

 

RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL

 

 

 ARGO_ben_affleck.jpg

ARGO de BEN AFFLECK

Partager cet article

Repost 0
Published by Armelle BARGUILLET HAUTELOIRE - dans CINEMA AMERICAIN & CANADIEN
commenter cet article

commentaires

Edmée De Xhavée 17/05/2015 10:08

Je vais donc très certainement regarder ce film, même si je n'ai jamais vu Ben Affleck dans un film que je trouvais bon :) Mais il faut parfois patienter...

Edmée De Xhavée 18/05/2015 17:09

Bon film en effet et la barbe cache tout ce que je n'aime pas chez Ben Affleck, ha ha ha (je n'aime pas trop son visage...). Mais c'est le genre de film qui me fait très peur! Tout ce qui est "réel" ou pourrait l'être me secoue toujours. Mais en effet, un bon film à voir!

armelle 17/05/2015 10:13

C'est ce que je pensais aussi et je me suis laissée entraîner par des amies. Je ne l'ai pas regretté. Ce film est très réussi. J'ai conseillé à mon mari de ne pas le manquer ce soir car il ne l'a pas encore vu.

armelle 26/03/2013 09:57

à Chahpour

Loin de vouloir vous offenser, je décris simplement le scénario du film qui se situe dans le contexte particulier d'une époque et selon l'état d'esprit de ceux qui faisaient alors la révolution
sous la férule de l'ayatollah Khomeyni. Ce qui sucitait cette levée de boucliers islamiste en 1979 était bien les revendications à l'encontre du méchant satan américain et du l'ancien (tyran ) pro
occidental qu'avait été, selon eux, le shah destitué. Ce n'est pas du tout ma conception personnelle, rassurez-vous. D'ailleurs, le film est plus pro-américain que pro-islamiste, ne trouvez-vous
pas ?

Chahpour 25/03/2013 21:19

Cinéphilie et syndrome de Stockholm
En tant qu'exilé persan, je suis profondément indigné qu'une Française, fût-elle cinéphile, se permette d'outrager, à l'exacte manière des ayatollahs,le Shah d'Iran, Roi laïcisant féministe et
éclairé éminemment francophile en le qualifiant d'"abominable tyran Pahlavi"!!!
Quelle honte... et quelle méconnaissance de l'Histoire de l'Iran.
L'imprécateur de Neauphe-le-Château, le sanguinaire ayatollah Khomeyni, occidentophobe et FRANCOCIDE continue donc de faire des émules en France, c'est ce que l'on appelle le syndrome de
Stockholm.

Chahpour, exilé persan, Paris

alice in oliver 24/03/2013 00:41

pas vu mais le film jouit d'une solide réputation. Très envie de le voir celui là !

bond123 15/03/2013 01:11

Je viens d'aborder ce film sur mon blog, un blog ou je parle bien sûr des films que j'ai aimé mais de manière moins développé. en effet, je n'ai guère le temps en ce moment pour me consacré à un
blog alors je me contente de mettre dans mes articles que affiche, résumé et un petit avis sur le film que j'aborde.

dasola 27/02/2013 22:03

Bonsoir Armelle, j'ai vu ce film à la toute fin de l'année 2012 et j'ai passé un très bon moment. C'est bien qu'il est récompensé de plusieurs Oscar dont celui du meilleur film. Bonne soirée.

Chris 28/11/2012 22:43

Je suis parfaitement d'accord avec toi, et s'il y a un peu de patriotisme américain, les canadiens ne sont pas oubliés !

selenie 11/11/2012 18:41

100% d'accord également. Affleck risque de devenir le prochain Eastwood s'il continue comme ça. Un régal... 3/4

Alain 11/11/2012 11:55

Bonjour Armelle, je suis 100% d'accord avec votre critique. C'est un excellent moment de cinéma qui ne démérite pas. Personnellement je pense que Ben Affleck n'a pas fini de nous étonner. Très bon
Dimanche.

Présentation

  • : LA PLUME ET L'IMAGE
  • LA PLUME ET L'IMAGE
  • : Ce blog n'a d'autre souhait que de partager avec vous les meilleurs moments du 7e Art et quelques-uns des bons moments de la vie.
  • Contact

Profil

  • Armelle BARGUILLET HAUTELOIRE
  • Auteur de treize ouvrages, passionnée par les arts en général, aime écrire et voyager.
  • Auteur de treize ouvrages, passionnée par les arts en général, aime écrire et voyager.

Texte Libre

Un blog qui privilégie l'image sans renoncer à la plume car :

 

LES IMAGES, nous les aimons pour elles-mêmes. Alors que les mots racontent, les images montrent, désignent, parfois exhibent, plus sérieusement révèlent. Il arrive qu'elles ne se fixent que sur la rétine ou ne se déploient que dans l'imaginaire. Mais qu'elles viennent d'ici ou d'ailleurs, elles ont l'art de  nous surprendre et de nous dérouter.
La raison en est qu'elles sont tour à tour réelles, virtuelles, en miroir, floues, brouillées, dessinées, gravées, peintes, projetées, fidèles, mensongères, magiciennes.
Comme les mots, elles savent s'effacer, s'estomper, disparaître, ré-apparaître, répliques probables de ce qui est, visions idéales auxquelles nous aspirons.
Erotiques, fantastiques, oniriques, elles n'oublient ni de nous déconcerter, ni de nous subjuguer. Ne sont-elles pas autant de mondes à concevoir, autant de rêves à initier ?

 

"Je crois au pouvoir du rire et des larmes comme contrepoison de la haine et de la terreur. Les bons films constituent un langage international, ils répondent au besoin qu'ont les hommes d'humour, de pitié, de compréhension."


Charlie Chaplin

 

"Innover, c'est aller de l'avant sans abandonner le passé."

 

Stanley Kubrick

 

 

ET SI VOUS PREFEREZ L'EVASION PAR LES MOTS, LA LITTERATURE ET LES VOYAGES, RENDEZ-VOUS SUR MON AUTRE BLOG :  INTERLIGNE

 

poesie-est-lendroit-silence-michel-camus-L-1 

 

Les derniers films vus et critiqués : 
 
  yves-saint-laurent-le-film-de-jalil-lespert (1) PHILOMENA UK POSTER STEVE COOGAN JUDI DENCH (1) un-max-boublil-pret-a-tout-dans-la-comedie-romantique-de-ni

Mes coups de coeur    

 

4-e-toiles


affiche-I-Wish-225x300

   

 

The-Artist-MIchel-Hazanavicius

 

Million Dollar Baby French front 

 

5-etoiles

 

critique-la-grande-illusion-renoir4

 

claudiaotguepard 

 

affiche-pouses-et-concubines 

 

 

MES FESTIVALS

 


12e-festival-film-asiatique-deauville-L-1

 

 13e-FFA-20111

 

deauville-copie-1 


15-festival-du-film-asiatique-de-deauville

 

 

Recherche