Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 décembre 2007 3 19 /12 /décembre /2007 10:26
AUDREY HEPBURN - PORTRAIT

130-331.jpg    1929 - 1993

 

                                           VIDEO

 


Il y eut d'abord un minois, puis une silhouette, enfin une présence, qui, depuis Vacances romaines, habitait l'écran et allait peu à peu s'emparer de l'imaginaire de plusieurs générations de cinéphiles. Une femme que nous avons aimée non pour ce qu'elle représentait mais pour ce qu'elle était et qui ,en vingt ans de carrière et vingt films, marquera  la mémoire collective d'un souvenir étonnement prégnant. Audrey Hepburn était notre éternelle jeune fille, un être d'une grâce juvénile qui ployait, certes, mais ne rompait pas. Tous ceux qui l'ont approchée le confirme : elle était très professionnelle, très précise, forte dans sa vie et son travail et infiniment perfectionniste.

 

Audrey Kathleen Hepburn-Ruston était née le 4 mai 1929 à Bruxelles d'une riche baronne hollandaise Ella Van Heemstra et d'un rentier irlandais qui vont très vite divorcer. Elle sera mise en pension en Angleterre et ne verra plus son père qui n'usa jamais de son droit de visite. Cet abandon affecte profondément la sensibilité de la petite fille. Elle a dix ans lorsque la guerre se déclare et que sa mère, pensant la Hollande plus sûre, la fait rentrer d'Angleterre à Arnhem où elle va beaucoup souffrir des privations endurées par la population sous l'occupation allemande. Sa seule consolation sera la danse à laquelle elle se consacre avec passion, envisageant une carrière de ballerine. Les biens de sa mère ayant été confisqués par les Allemands, la baronne et sa fille se voient dans l'obligation d'accepter d'être prises en charge par l'aïeul, le père d'Ella qui les héberge dans sa propriété. Audrey saura se rendre utile et user de son droit de résistance en portant des messages fourrés dans des chausettes ou des chaussures.



Dès 44, elle participe également  à la subsistance matérielle de sa famille en donnant des leçons privées de danse aux élèves les plus jeunes de son école. Après un hiver 44-45 terriblement dur, la Hollande est libérée pour les 16 ans d'Audrey, mais la jeune fille ne pèse alors que 45 kilos pour 1m71, souffre d'asthme, d'une jaunisse, d'anémie et d'autres maladies dues à la sous-alimentation. Sa santé en restera marquée pour le restant de ses jours. Elle continue toutefois la danse et commence à poser pour quelques photos de mode. C'est alors qu'elle auditionne pour une comédie musicale High Button Shoes où elle n'aura qu'une ligne de texte, mais cela suffit pour qu'elle soit remarquée et retenue pour participer à une pièce de théâtre et que son visage commence à être connu. Afin de s'améliorer, elle travaille, en plus de la danse, le chant et la diction. En 1951, elle obtient un rôle important dans The Secret People, puis dans Nous irons à Monte-Carlo. C'est à cette occasion qu'elle rencontre l'écrivain Colette  qui voit en elle sa Gigi idéale. Elle interprétera le rôle à New-York avec succès et, à la suite de ces représentations, signera un contrat avec la Paramount pour être la princesse de Vacances romaines auprès de Grégory Peck. Sa carrière est lancée et le succès ne se démentira plus.

 


             Les Acacias  Collection Christophe L. Paramount Pictures 


 

Le look d'Audrey devient une folie et sa coiffure sera copiée par des millions de femmes. Elle impose, en effet, une beauté radicalement autre que celles des stars habituelles d'Hollywood : si loin de la beauté sensuelle de Marilyn ou de Jane Russel, de celle glacée et lointaine de Greta Garbo ou encore de la cérébrale Katherine Hepburn. En 1953, elle tourne Sabrina de Billy Wilder et débute sa longue collaboration avec le couturier Hubert de Givenchy qui, dorénavant, l'habillera dans la plupart de  ses films. L'année suivante, après avoir interprété l'Ondine de Giraudoux sur scène, elle épouse l'acteur Mel Ferrer de douze ans son aîné et déjà père de quatre enfants. Ils tourneront ensemble Guerre et Paix de King Vidor ( 1955 ), puis Audrey enchaîne avec Drôle de frimousse ( 1956 ) au côté de Fred Astaire. En 1957, Mel Ferrer et elle travaillent pour le téléfilm "Mayerling" qui sera un échec, si bien que l'actrice s'engage pour  Au risque de se perdre qu'elle part tourner au Congo. Les prises de vue seront pénibles et fatigantes, mais le film n'obtiendra pas moins de huit Oscars, dont celui d'Audrey au titre de meilleure actrice. C'est certainement l'une de ses prestations les plus marquantes.

 

audrey-hepburn.jpg

 

En 1960, après une grossesse difficile, elle donne naissance à son premier enfant Sean Ferrer baptisé à Lucerne par le même pasteur qui avait marié Audrey et Mel. Aussitôt après, l'actrice est à New-York pour Diamants sur canapé de Blake Edwards qui lui vaudra d'être de nouveau nommée aux Oscars, mais cette fois sans l'obtenir. En 1962, Audrey tourne Charade  de Stanley Donen avec pour partenaire Cary Grant,  film qui sera sa plus grande réussite au box-office. Succédera My Fair Lady ( 1964 ) de George Cukor et  Seule dans la nuit  ( 1967 ), produit par son mari Mel Ferrer, avec lequel l'entente n'est plus si cordiale. 

Audrey va épouser le docteur Andréa Dotti qu'elle a rencontré lors d'une croisière. Le couple s'installe à Rome et Audrey aura le bonheur d'avoir un second fils Luca, né le 8 février 70. Après s'être retirée un moment des studios, l'actrice finit par sortir de sa retraite pour La rose et la flèche  ( 1976 ) auprès de Sean Connery.  Divorcée d'avec Dotti, elle s'éloigne peu à peu du cinéma et consacre beaucoup de son temps à l'Unicef pour lequel elle est nommée ambassadrice, visitant les endroits les plus démunis de par le monde. De ce travail, elle dira : " On m'a donné le privilège de parler pour les enfants qui ne peuvent pas parler eux-mêmes, et ma tâche est facile car les enfants n'ont aucun ennemi politique. Sauver un enfant est une bénédiction ; en sauver un million est une occasion donnée de Dieu".

Sa dernière apparition à l'écran aura lieu en 1989 dans un film de Steven Spielberg  : Pour toujours, où elle tient le rôle d'un ange.

En 1992, opérée d'un cancer du colon, elle souhaite retourner dans sa maison  "La paisible" où elle a vécu les plus beaux moments de sa vie familiale avec ses enfants et sa mère. Elle s'y éteint paisiblement le 20 janvier 1993, quatre mois avant son 64e anniversaire. Depuis lors, son élégance et sa grâce nous manquent.

 

 Pour consulter les articles des films où figure l'actrice, dont My fair Lady et Vacances romaines, cliquer sur le lien ci-dessous :  

 

LISTE DES FILMS DU CINEMA AMERICAIN ET CANADIEN

 

Et pour prendre connaissance des articles de la rubrique LES ACTEURS DU 7e ART, cliquer    ICI

 

RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL

 

 

audrey-1967-282x300.jpg 

                       

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Armelle BARGUILLET - dans ACTEURS DU 7e ART
commenter cet article

commentaires

Alain 03/07/2015 07:00

Bonjour Armelle. Pour le cas où vous ne seriez pas au courant je vous envoie un lien qui pourrait compléter ce beau portrait.

http://www.npg.org.uk/whatson/hepburn/home.php

Une exposition qui me donnerait des ailes, mais qui, compte tenu de l'éloignement et de ma situation restera dans domaines du rêve. Bonne journée.

Sandrine L. 15/02/2015 14:14

La grâce et le style. Audrey Hepburn incarne à elle seule toute l'élégance dont nous rêvions, petites filles. Finesse, légèreté, raffinement, féminité délicate avec quelque chose de tourmenté dans son regard noir.

palilia 11/01/2013 17:27

Quelle classe cette actrice ! les photos sont superbes

niki 11/01/2013 15:24

quel bel hommage, armelle

Gérard ROCHER 11/01/2013 11:39

Bonjour Armelle,
J'adore Audrey Hepburn, capable d'incarner n'importe quel rôle avec bonheur grâce à son immense talent et à son charme fou. Dans l'ordre de mes préférences, ses meilleurs rôle ont été dans des
films mythiques : "My Fair Lady", "Guerre et paix" et "Charade" et ben sûr : "Au risque de se perdre". Voici mon palmarès !

ideyvonne 18/08/2011 17:29

Bel article qui résume bien la vie de cette très grande dame.Même si sa vie privée n'a pas été très rose (2 maris volages!!!) elle a tout de même eu cette fibre maternelle, celle-là même qui lui a permis de s'occuper aussi admirablement des enfants pour l'UNICEF.
Pour son cancer du côlon, en fait, c'est en rentrant d'Afrique qu'elle a ressenti des problèmes intestinaux mais croyant à une parasitose elle ne s'est pas soignée plus que ça. Ce n'est que par la continuité et les douleurs accentuées qu'elle a finalement décidé d'aller voir un spécialiste Hélas, c'était trop tard le cancer avait trop évolué...
Si l'envie te dis, passe par mon blog, je lui ai consacrée plusieurs articles (il suffit de taper dans le moteur de recherche ou dans les Tags)

niki 26/02/2010 16:48

très bel hommageà une actrice formidable mais surtout une femme de coeur, avec une élégance d'âme et une élégance vestimentaire sans égales à ce jour

Catherine pour Armelle 15/07/2008 20:33

Une comédienne hors du commun. J'étais allé voir "Seule dans la Nuit"' au cinéma, le seul avec la belle Audrey que j'ai pu voir sur grand écran . Mais je n'ai jamais hésité à découvrir un de ses films à la télévision et je n'hésite pas une seule seconde quand j'en ai l'occasion, de me les prendre en dvd.

Colton125 13/06/2008 22:07

Merveilleuse actrice au talent incomparable! Magnifique dans touit ses films, elle fait partie de mes comédiennes préféré. Audrey Hepburn était une des grandes grande actrice du 7ème art et restera pour toujours dans mon coeur pour m'avoir offert les plus belles performance de l'histoire du cinéma.

bond123 05/03/2008 11:44

Super cet article sur Audrey Hepburn. Une actrice que j'adores.
J'ai fait un article du même style mais sur Tippi Hedren, l'actrice du film "Les Oiseaux" d'Alfred Hitchcock.

Présentation

  • : LA PLUME ET L'IMAGE
  • LA PLUME ET L'IMAGE
  • : Ce blog n'a d'autre souhait que de partager avec vous les meilleurs moments du 7e Art et quelques-uns des bons moments de la vie.
  • Contact

Profil

  • Armelle BARGUILLET HAUTELOIRE
  • Auteur de treize ouvrages, passionnée par les arts en général, aime écrire et voyager.
  • Auteur de treize ouvrages, passionnée par les arts en général, aime écrire et voyager.

Texte Libre

Un blog qui privilégie l'image sans renoncer à la plume car :

 

LES IMAGES, nous les aimons pour elles-mêmes. Alors que les mots racontent, les images montrent, désignent, parfois exhibent, plus sérieusement révèlent. Il arrive qu'elles ne se fixent que sur la rétine ou ne se déploient que dans l'imaginaire. Mais qu'elles viennent d'ici ou d'ailleurs, elles ont l'art de  nous surprendre et de nous dérouter.
La raison en est qu'elles sont tour à tour réelles, virtuelles, en miroir, floues, brouillées, dessinées, gravées, peintes, projetées, fidèles, mensongères, magiciennes.
Comme les mots, elles savent s'effacer, s'estomper, disparaître, ré-apparaître, répliques probables de ce qui est, visions idéales auxquelles nous aspirons.
Erotiques, fantastiques, oniriques, elles n'oublient ni de nous déconcerter, ni de nous subjuguer. Ne sont-elles pas autant de mondes à concevoir, autant de rêves à initier ?

 

"Je crois au pouvoir du rire et des larmes comme contrepoison de la haine et de la terreur. Les bons films constituent un langage international, ils répondent au besoin qu'ont les hommes d'humour, de pitié, de compréhension."


Charlie Chaplin

 

"Innover, c'est aller de l'avant sans abandonner le passé."

 

Stanley Kubrick

 

 

ET SI VOUS PREFEREZ L'EVASION PAR LES MOTS, LA LITTERATURE ET LES VOYAGES, RENDEZ-VOUS SUR MON AUTRE BLOG :  INTERLIGNE

 

poesie-est-lendroit-silence-michel-camus-L-1 

 

Les derniers films vus et critiqués : 
 
  yves-saint-laurent-le-film-de-jalil-lespert (1) PHILOMENA UK POSTER STEVE COOGAN JUDI DENCH (1) un-max-boublil-pret-a-tout-dans-la-comedie-romantique-de-ni

Mes coups de coeur    

 

4-e-toiles


affiche-I-Wish-225x300

   

 

The-Artist-MIchel-Hazanavicius

 

Million Dollar Baby French front 

 

5-etoiles

 

critique-la-grande-illusion-renoir4

 

claudiaotguepard 

 

affiche-pouses-et-concubines 

 

 

MES FESTIVALS

 


12e-festival-film-asiatique-deauville-L-1

 

 13e-FFA-20111

 

deauville-copie-1 


15-festival-du-film-asiatique-de-deauville

 

 

Recherche