Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 septembre 2007 6 15 /09 /septembre /2007 09:54

         

 1901 - 1961

L'un des plus célèbres et prestigieux acteurs américains Gary Cooper est né à Helena le 7 mai 1901 dans un ranch du Montana que dirigeait son père. Elève dans une école anglaise réputée, il reçut une parfaite éducation et fit preuve, dès son jeune âge, de dons visibles pour le dessin. Blessé lors d'un accident de voiture, alors qu'il étudie à l'Université de Wesleyan, il reste en convalescence au ranch familial, se familiarise avec les chevaux et perfectionne son niveau d'équitation qu'il saura utliser dans sa future carrière d'acteur, en particulier dans les innombrables westers auxquels il participera. Après quelques essais infructueux dans le domaine de la caricature politique, le jeune homme propose ses services comme figurant dans des films afin de gagner un peu d'argent et a vite fait de se faire remarquer pour son physique, son élégante nonchalance, ce qui lui permet d'obtenir un rôle important dans Barbara, la fille du désert d'Henry King et d'entrer ainsi sous contrat avec la Paramount. Par la suite, il va alterner les rôles de gentleman et ceux d'aventuriers et en 1941 reçoit un Oscar pour le rôle-titre de Sergent York de Howard Hawks, rôle pour lequel il avait été choisi par le vrai héros de la première Guerre Mondiale, Alvin York.
                        
                 Gary Cooper et Burt Lancaster. Swashbuckler Films Denise Darcel, Gary Cooper et Burt Lancaster. Swashbuckler Films
                  

L'année suivante, il obtient un immense succès dans une autre biographie, celle du joueur de base-ball Lou Gehrig. Bien qu'il n'ait jamais pratiqué ce sport, son intreprétation est si convaincante qu'elle impressionne durablement le public. Le 15 décembre 1933, Gary se marie et épouse à New-York Véronica Rocky Balfe avec laquelle il aura son unique enfant, une fille prénommée Maria Véronica qui sera, par la suite, l'épouse d'un célèbre musicien. Trop âgé pour participer à la Seconde Guerre Mondiale, l'acteur donne inlassablement de son temps pour se joindre à des tournées dans le Sud Pacifique et remonter ainsi le moral des troupes. En 1945, il produira son seul film en tant que producteur Le grand Bill, réalisé par Stuart Heisler. Parmi ses films les plus connus : Le train sifflera trois fois, L'extravagant Mr Deeds, Le Rebelle, Le jardin du diable, L'homme de la rue, Pour qui sonne le glas, La loi du Seigneur, L'adieu aux armes. Par ailleurs, il ne comptabilise pas moins de six nominations aux Oscars.

           Gary Cooper. Swashbuckler Films   dans Le rebelle

Converti au catholicisme en 1956 sous l'influence de sa femme et de sa fille, il est bientôt atteint d'un cancer du poumon qui l'obligera à renoncer à participer au film  Horizons sans frontières, où il sera remplacé par Robert Mitchum. Les médecins lui cacheront un certain temps la gravité de son mal pour lui permettre de tourner un dernier film La lame nue de Michael Anderson. Le président John Kennedy et la reine Elisabeth II d'Angleterre, le sachant très malade, lui adressent des lettres de réconfort, tandis que son ami Jimmy Stewart reçoit, à son intention, un Oscar qui consacre l'ensemble de son exceptionnelle carrière. Il s'éteint à Los Angelès le 13 mai 1961, six jours après son soixantième anniversaire et six mois après la disparition d'un autre grand de Hollywood Clark Gable.

   

 Pour consulter les articles des films où figure l'acteur dont Vera CruzLe train sifflera trois fois et Le rebelle, cliquer sur le lien ci-dessous :


LISTE DES FILMS DU CINEMA AMERICAIN ET CANADIEN

 

 

               Swashbuckler FilmsCollection Christophe L.  Paramount PicturesSwashbuckler Films

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Armelle BARGUILLET - dans ACTEURS DU 7e ART
commenter cet article

commentaires

Daniel Beckrich 29/10/2007 18:05

FidélitéDepuis 1955, Gary Cooper reste mon acteur préféré. A travers ses multiples rôles transparait sa personalité belle et attachante, familière et rassurante. J'ai réuni 40 films (V.H.S. etD.V.D.) que j'ai toujours plaisir à regarder. J'aime parler et entendre parler de Lui.

Palilia 01/09/2007 13:48

J'adore cet acteur ! merci d'en parler. Magnifique et sobre à la fois. Je me souviens d'un noël quand j'avais 12 ou 13 ans où ils avaient passé l'un de ses films. Il y était un peu pataud dedans et ma soeur aînée avait tellement ri qu'elle en avait fait craquer son pantalon.

Présentation

  • : LA PLUME ET L'IMAGE
  • LA PLUME ET L'IMAGE
  • : Ce blog n'a d'autre souhait que de partager avec vous les meilleurs moments du 7e Art et quelques-uns des bons moments de la vie.
  • Contact

Profil

  • Armelle BARGUILLET HAUTELOIRE
  • Auteur de treize ouvrages, passionnée par les arts en général, aime écrire et voyager.
  • Auteur de treize ouvrages, passionnée par les arts en général, aime écrire et voyager.

Texte Libre

Un blog qui privilégie l'image sans renoncer à la plume car :

 

LES IMAGES, nous les aimons pour elles-mêmes. Alors que les mots racontent, les images montrent, désignent, parfois exhibent, plus sérieusement révèlent. Il arrive qu'elles ne se fixent que sur la rétine ou ne se déploient que dans l'imaginaire. Mais qu'elles viennent d'ici ou d'ailleurs, elles ont l'art de  nous surprendre et de nous dérouter.
La raison en est qu'elles sont tour à tour réelles, virtuelles, en miroir, floues, brouillées, dessinées, gravées, peintes, projetées, fidèles, mensongères, magiciennes.
Comme les mots, elles savent s'effacer, s'estomper, disparaître, ré-apparaître, répliques probables de ce qui est, visions idéales auxquelles nous aspirons.
Erotiques, fantastiques, oniriques, elles n'oublient ni de nous déconcerter, ni de nous subjuguer. Ne sont-elles pas autant de mondes à concevoir, autant de rêves à initier ?

 

"Je crois au pouvoir du rire et des larmes comme contrepoison de la haine et de la terreur. Les bons films constituent un langage international, ils répondent au besoin qu'ont les hommes d'humour, de pitié, de compréhension."


Charlie Chaplin

 

"Innover, c'est aller de l'avant sans abandonner le passé."

 

Stanley Kubrick

 

 

ET SI VOUS PREFEREZ L'EVASION PAR LES MOTS, LA LITTERATURE ET LES VOYAGES, RENDEZ-VOUS SUR MON AUTRE BLOG :  INTERLIGNE

 

poesie-est-lendroit-silence-michel-camus-L-1 

 

Les derniers films vus et critiqués : 
 
  yves-saint-laurent-le-film-de-jalil-lespert (1) PHILOMENA UK POSTER STEVE COOGAN JUDI DENCH (1) un-max-boublil-pret-a-tout-dans-la-comedie-romantique-de-ni

Mes coups de coeur    

 

4-e-toiles


affiche-I-Wish-225x300

   

 

The-Artist-MIchel-Hazanavicius

 

Million Dollar Baby French front 

 

5-etoiles

 

critique-la-grande-illusion-renoir4

 

claudiaotguepard 

 

affiche-pouses-et-concubines 

 

 

MES FESTIVALS

 


12e-festival-film-asiatique-deauville-L-1

 

 13e-FFA-20111

 

deauville-copie-1 


15-festival-du-film-asiatique-de-deauville

 

 

Recherche