Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 août 2012 3 15 /08 /août /2012 09:59

120-1255438991-ss2.jpg       VIDEO

 

                                                1920 - 1991


D'elle, on peut dire qu'elle représentait la féminité dans sa douceur et sa finesse les plus extrêmes. C'était une femme dont le regard vous attendrissait et que tout homme devait avoir le désir de protéger. Des traits délicats, une chevelure châtain, des yeux d'un bleu presque transparent, Gene Tierney est naturellement émouvante et inspire la tendresse. Il y a en elle une mélancolie profonde, quelque chose qui vous fait penser que cette femme-là est faite pour souffrir, qu'elle est comme une apparition, à la fois irréelle et brisée.

Née à New-York dans une famille aisée, son père était courtier en assurances et sa mère professeur de gymnastique, elle aimait tout enfant rédiger des poèmes et l'écriture sera souvent un refuge au cours de sa vie, d'autant qu'elle fait de bonnes études et passe deux ans en Europe dans une école privée de Lausanne, ce qui explique qu'elle parlait couramment français. Ebloui par sa beauté, alors que revenue aux Etat-Unis la jeune Gene visite les studios de la Warner Bros, Anatole Litvak l'encourage à devenir actrice. Mais ses parenst se montrent réticents, considérant ce monde comme celui de la perdition, où l'on gagne très mal sa vie. Mais Gene supplie, s'entête et auditionne à l'American Academy of Dramatic Arts où elle est acceptée. Parmi les talents notoires de l'époque figurent Lauren Bacall, Grace Kelly, Katherine Hepburn et Spencer Tracy. Engagée par la Fox, la jeune femme deviendra très vite l'une des principales stars  de la firme. C'est Fritz Lang qui la fera débuter dans un western avec Henri Fonda pour partenaire, mais son premier rôle important ne viendra qu'un peu plus tard et lui sera offert par Sternberg dans Shanghaï Gesture en 1941.

 

gene-tierney-p02.jpg

 

Puis, ce sera Le chevalier de la vengeance en 1942 auprès de Tyrone Power, Le ciel peut attendre l'année suivante de Ernst Lubitsch où elle impose sa beauté délicate et juvénile. Mais son rôle le plus mythique reste incontestablement celui que lui proposera Otto Preminger dans Laura, de même que L'aventure de Mme Muir avec Rex Harrison, aventure sentimentale et fantastique qui comptent comme les deux films les plus marquants de sa carrière. En effet, dès 1950, ses essais dans la comédie s'avèrent peu concluants. D'autant que de graves ennuis de santé l'éloignent momentanément des studios. Elle sera même internée pour des problèmes mentaux à la suite des malheurs qui la frappent. Mariée deux fois, une première avec le costumier et styliste Oleg Cassini qui l'abandonne, une seconde avec un baron du pétrole texan qui la laissera veuve. Elle aura deux filles dont l'une naît prématurément aveugle, sourde et retardée mentalement. Le désarroi de la jeune mère sera la cause d'un état maniaco-dépressif que ses échecs sentimentaux successifs ne feront qu'aggraver.  Elle mourra dix ans après son second époux d'emphysème et est enterrée à Houston au Texas où elle vécut plus de 30 ans.

 

Pour consulter la liste des articles de la rubrique ACTEURS DU 7e ART, cliquer sur le lien ci-dessous :

 

LISTE DES ARTICLES - ACTEURS DU 7e ART

 

Et pour prendre connaissance de ma critique de L'aventure de Mme Muir, cliquer sur son titre :

 

L'AVENTURE DE Mme MUIR de JOSEPH MANKIEWICZ

 

tierney10b.jpg gt3muir.jpg

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Armelle BARGUILLET HAUTELOIRE - dans ACTEURS DU 7e ART
commenter cet article

commentaires

armelle 15/08/2012 11:36

J'ai beaucoup aimé aussi. Mais également "L'aventure de Mme Muir". Cette actrice dégageait quelque chose de douloureux et de fragile qui donnait à ses rôles une aura très particulière et
personnelle. Elle était faite pour les films romantiques et romanesques. Pas pour les comédies ou les westerns. Dans "Laura", elle est absolument exquise et très à l'aise.

Edmée De Xhavée 15/08/2012 11:06

J'ai vu "Laura" plusieurs fois....

Présentation

  • : LA PLUME ET L'IMAGE
  • LA PLUME ET L'IMAGE
  • : Ce blog n'a d'autre souhait que de partager avec vous les meilleurs moments du 7e Art et quelques-uns des bons moments de la vie.
  • Contact

Profil

  • Armelle BARGUILLET HAUTELOIRE
  • Auteur de treize ouvrages, passionnée par les arts en général, aime écrire et voyager.
  • Auteur de treize ouvrages, passionnée par les arts en général, aime écrire et voyager.

Texte Libre

Un blog qui privilégie l'image sans renoncer à la plume car :

 

LES IMAGES, nous les aimons pour elles-mêmes. Alors que les mots racontent, les images montrent, désignent, parfois exhibent, plus sérieusement révèlent. Il arrive qu'elles ne se fixent que sur la rétine ou ne se déploient que dans l'imaginaire. Mais qu'elles viennent d'ici ou d'ailleurs, elles ont l'art de  nous surprendre et de nous dérouter.
La raison en est qu'elles sont tour à tour réelles, virtuelles, en miroir, floues, brouillées, dessinées, gravées, peintes, projetées, fidèles, mensongères, magiciennes.
Comme les mots, elles savent s'effacer, s'estomper, disparaître, ré-apparaître, répliques probables de ce qui est, visions idéales auxquelles nous aspirons.
Erotiques, fantastiques, oniriques, elles n'oublient ni de nous déconcerter, ni de nous subjuguer. Ne sont-elles pas autant de mondes à concevoir, autant de rêves à initier ?

 

"Je crois au pouvoir du rire et des larmes comme contrepoison de la haine et de la terreur. Les bons films constituent un langage international, ils répondent au besoin qu'ont les hommes d'humour, de pitié, de compréhension."


Charlie Chaplin

 

"Innover, c'est aller de l'avant sans abandonner le passé."

 

Stanley Kubrick

 

 

ET SI VOUS PREFEREZ L'EVASION PAR LES MOTS, LA LITTERATURE ET LES VOYAGES, RENDEZ-VOUS SUR MON AUTRE BLOG :  INTERLIGNE

 

poesie-est-lendroit-silence-michel-camus-L-1 

 

Les derniers films vus et critiqués : 
 
  yves-saint-laurent-le-film-de-jalil-lespert (1) PHILOMENA UK POSTER STEVE COOGAN JUDI DENCH (1) un-max-boublil-pret-a-tout-dans-la-comedie-romantique-de-ni

Mes coups de coeur    

 

4-e-toiles


affiche-I-Wish-225x300

   

 

The-Artist-MIchel-Hazanavicius

 

Million Dollar Baby French front 

 

5-etoiles

 

critique-la-grande-illusion-renoir4

 

claudiaotguepard 

 

affiche-pouses-et-concubines 

 

 

MES FESTIVALS

 


12e-festival-film-asiatique-deauville-L-1

 

 13e-FFA-20111

 

deauville-copie-1 


15-festival-du-film-asiatique-de-deauville

 

 

Recherche