Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 09:32

felins-affiche-4ef1cd07419eb.jpg      VIDEO

 

 

En Afrique, dans l’une des régions les plus sauvages du monde, les animaux vivent libres, loin des hommes. Au sud du fleuve, qui divise ces magnifiques terres, règne le clan des lions mené par Fang, tandis que la lionne Layla y élève la jeune Mara. Entre chasse et liens familiaux puissants, c’est la vie d’une famille qui s’écrit. Au nord du fleuve, le lion Kali et ses quatre fils rêvent d’étendre leur territoire. Bientôt, les eaux seront assez basses pour que les maîtres du nord tentent leur chance au sud… Dans cet environnement où chacun joue sa survie, Sita, une splendide femelle guépard, tente d’élever seule ses petits. Au fil des saisons, ces destins vont se croiser à travers une histoire qui n’est ni inventée ni mise en scène, mais captée comme jamais auparavant, dans sa bouleversante intimité et sa spectaculaire beauté.

 

Des semaines de repérage, deux ans et demi de tournage, une équipe de techniciens spécialisés et une technologie de pointe auront été nécessaires pour produire ce document animalier tourné dans la réserve du Masaï-Mara au Kenya, et pour saisir la nature dans ce qu'elle a de plus authentique : la vie des félins filmée au coeur de paysages grandioses, au rythme des pluies et des ensoleillements. Et si la voix humaine, qui se croit dans l'obligation d'expliquer ce que les images démontrent avec tant de réalisme et de splendeur, semble parfois un peu envahissante, le spectacle n'en reste pas moins fascinant, provoquant notre émerveillement. Car lions, léopards et guépards composent un casting formidable qui, à lui seul, mérite tous les Oscars, tant ces animaux crèvent l'écran et sont, dans leur lutte pour assurer leur survie quotidienne, d'une élégance, d'une dignité et d'une noblesse inouïes. Quand une lionne ne se sent plus en mesure de servir sa fratrie, elle s'éloigne pour aller mourir seule, confiant sa fille à la garde des femelles incroyablement bien organisées en société familiale pour la protection et l'éducation des plus jeunes. Cette éducation monopolise leur attention. Ne s'agit-il pas d'apprendre à chasser, à se défendre à leur progéniture dans une jungle où le danger est embusqué derrière chaque buisson d'épineux, chaque repli de terrain, chaque marécage  peuplé de crocodiles. Cela demande des mois de patience,  une vigilance de tous les instants, des reprises incessantes car les lionceaux sont souvent indisciplinés. Mais les mères sont les plus attentives, les plus câlines qui soient. Et leurs jeux avec leurs petits composent d'inoubliables tableaux où la tendresse est constamment présente.

 

Quant aux mâles, que l'on sait plus paresseux que les femelles, ils ont sacrément fière allure. Ce sont des parrains aux regards d'acier qui promènent dans la savane leur orgueilleuse assurance et n'hésitent pas à faire siens les mets de choix que les lionnes s'apprêtaient à partager avec leurs petits. Quant aux gnous, aux innombrables gazelles, aux phacochères, aux zèbres, aux gracieux empalas, ils sont les victimes désignées dont le courage et l'audace méritent toutefois notre admiration. Car eux aussi savent développer des stratégies, eux aussi font preuve d'astuces pour déjouer les plans des grands fauves et, souvent, gagner la partie. Certes, dans ce monde sauvage, pas de place pour les faibles, les  geignards, les indécis, les poltrons, les velléitaires, les impuissants, les désarmés, tout se joue à l'adresse, à la dextérité, à la précision. La vigilance ne doit jamais faillir, la vaillance, l'intrépidité non plus. Tout se joue dans l'instant, tout se règle d'un regard, d'un frémissement, d'un bond. C'est ainsi. Ce monde est élitiste comme il en est peu.  

 

4-e-toiles

 

Pour consulter la liste des articles de la rubrique CINEMA AMERICAIN, cliquer sur le lien ci-dessous :

 

LISTE DES FILMS DU CINEMA AMERICAIN ET CANADIEN

 

 

critique-cinema-felins-L-t0I2U2.jpg

MSvO-AfrCats-IMG-4608_114253.jpg 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Armelle BARGUILLET HAUTELOIRE - dans CINEMA AMERICAIN & CANADIEN
commenter cet article

commentaires

Platinoch 21/02/2012 10:03

Au risque d'être répétitif avec les autres commentaires, j'ai trouvé moi aussi que les commentaires de Pascal Elbé étaient un peu too much. Pour le reste, le film est magnifique. Et il nous
rappelle combien l'équilibre de la faune est fragile dans cette partie du monde...

Thérèse 12/02/2012 15:01

Les Disneynature sont toujours des réussites. La firme met les moyens et c'est toujours magnifique sur le plan image. Comme vous je trouve les commentaires un peu envahissants. Mais l'ensemble est
superbe.

selenie 10/02/2012 13:19

Les images sont vraiment magnifiques malheureusement les commentaires sont aussi fades que vides ; au final les images se suffisent à elle-mêmes... 2/4

Présentation

  • : LA PLUME ET L'IMAGE
  • LA PLUME ET L'IMAGE
  • : Ce blog n'a d'autre souhait que de partager avec vous les meilleurs moments du 7e Art et quelques-uns des bons moments de la vie.
  • Contact

Profil

  • Armelle BARGUILLET HAUTELOIRE
  • Auteur de treize ouvrages, passionnée par les arts en général, aime écrire et voyager.
  • Auteur de treize ouvrages, passionnée par les arts en général, aime écrire et voyager.

Texte Libre

Un blog qui privilégie l'image sans renoncer à la plume car :

 

LES IMAGES, nous les aimons pour elles-mêmes. Alors que les mots racontent, les images montrent, désignent, parfois exhibent, plus sérieusement révèlent. Il arrive qu'elles ne se fixent que sur la rétine ou ne se déploient que dans l'imaginaire. Mais qu'elles viennent d'ici ou d'ailleurs, elles ont l'art de  nous surprendre et de nous dérouter.
La raison en est qu'elles sont tour à tour réelles, virtuelles, en miroir, floues, brouillées, dessinées, gravées, peintes, projetées, fidèles, mensongères, magiciennes.
Comme les mots, elles savent s'effacer, s'estomper, disparaître, ré-apparaître, répliques probables de ce qui est, visions idéales auxquelles nous aspirons.
Erotiques, fantastiques, oniriques, elles n'oublient ni de nous déconcerter, ni de nous subjuguer. Ne sont-elles pas autant de mondes à concevoir, autant de rêves à initier ?

 

"Je crois au pouvoir du rire et des larmes comme contrepoison de la haine et de la terreur. Les bons films constituent un langage international, ils répondent au besoin qu'ont les hommes d'humour, de pitié, de compréhension."


Charlie Chaplin

 

"Innover, c'est aller de l'avant sans abandonner le passé."

 

Stanley Kubrick

 

 

ET SI VOUS PREFEREZ L'EVASION PAR LES MOTS, LA LITTERATURE ET LES VOYAGES, RENDEZ-VOUS SUR MON AUTRE BLOG :  INTERLIGNE

 

poesie-est-lendroit-silence-michel-camus-L-1 

 

Les derniers films vus et critiqués : 
 
  yves-saint-laurent-le-film-de-jalil-lespert (1) PHILOMENA UK POSTER STEVE COOGAN JUDI DENCH (1) un-max-boublil-pret-a-tout-dans-la-comedie-romantique-de-ni

Mes coups de coeur    

 

4-e-toiles


affiche-I-Wish-225x300

   

 

The-Artist-MIchel-Hazanavicius

 

Million Dollar Baby French front 

 

5-etoiles

 

critique-la-grande-illusion-renoir4

 

claudiaotguepard 

 

affiche-pouses-et-concubines 

 

 

MES FESTIVALS

 


12e-festival-film-asiatique-deauville-L-1

 

 13e-FFA-20111

 

deauville-copie-1 


15-festival-du-film-asiatique-de-deauville

 

 

Recherche