Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 septembre 2011 3 28 /09 /septembre /2011 09:24

Valerie-Donzelli_aLaUneDiaporama.jpg  20070522_FIG000000185_14641_1.jpg

 


Le 7e Art se féminise depuis quelques années, où sont apparues sur le devant de l'écran de jeunes cinéastes qui font preuve d'une maîtrise et d'un talent qui n'ont rien à envier à ceux des hommes. Elles ont pour noms : Nadine Labaki, Valérie Donzelli, Maïwenn, Mélanie Laurent ou Mila Hansen-Love. Surtout elles ne font rien comme les hommes et osent des castings inattendus, préférant souvent les inconnus aux grandes vedettes et privilégiant ainsi des tournages à budget modeste. Prenons pour exemple Valérie Donzelli qui n'a dépensé que 1,3 millions d'euros pour tourner La guerre est déclarée, c'est-à-dire cinq fois moins que le budget moyen d'un long métrage en France, alors que son film est en passe d'être le succès le plus rentable de l'année, comptabilisant déjà 240.000 entrées en 9 jours. Et c'est bien parti pour les 900.000 prévoit l'heureux producteur.

 

A 38 ans, cette jeune femme ouvre le bal d'une saison où s'imposent décidément des actrices et réalisatrices dont la moyenne d'âge se situe entre 30 et 40 ans. Le 14 septembre, c'est au tour de Et maintenant on va où ?de Nadine Labaki, l'auteur de Caramel  - un film qui a conquis le public, il y a de cela deux ans - de sortir dans les salles avec pour sujet les tensions religieuses qui ne cessent de s'intensifier au Moyen-Orient. Polissede Maïwenn débutera une carrière prometteuse le 19 septembre, Poulet aux prunesde Marjane Satrapi le 26. Soit un total de 20 longs métrages portés par une nouvelle génération de filles. Sans compter Mélanie Laurent et son premier film Les adoptés, prometteur d'un talent qui affirme déjà son style et son écriture malgré d'indéniables faiblesses.

 

adoptes-laffiche-film-melanie-laurent-L-kN6GJA       polisse-affiche-du-film 100178 w250

 

Il y a quelques années de cela- remarque Cécile Felsenberg de l'agence UBBA - les femmes cinéastes se comptaient sur les doigts d'une main : Nicole Garcia, Coline Serreau, Danièle Thompson, Tonie Marshall. Puis, on a vu arriver des spécialistes des comédies populaires telles Isabelle Mergault, Lisa Azuelos et Pascale Pouzadoux. Aujourd'hui la nouvelle génération s'intéresse à tous les genres.

 

Ainsi Katia Lewkowicz ( 38 ans ) dénonce certains aspects du mariage ; Hélène Fillières ( 39 ans ) s'inspire dans Sévèrede l'affaire Stern avec Laetitia Casta et Benoît Poelvoorde ; Emmanuelle Bercot ( 43 ans ) puise ses sources dans le scandale du Mediator, quant à Julie Delpy ( 47 ans ) elle passe d'une chronique familiale bien française Le Skylab  à une comédie branchée américaine 2 Days in New-York.

 

Ces réalisatrices douées et ambitieuses ont en commun le goût du cinéma d'auteur, noblesse du 7e art français et semblent plus habiles à faire passer des sujets difficiles- souligne le PDG des agences Artmedia et VMA, Bertrand de Labbey.  Armées comme elles le sont, nul doute qu'elles iront loin et apporteront un nouveau souffle et de nouvelles perspectives au cinéma, sans cesser de nous surprendre.

 

Pour consulter les articles que j'ai consacrés à quelques-uns des films de ces réalisatrices, cliquer sur leurs titres :

 

CARAMEL de NADINE LABAKI           PERSEPOLIS de MARJANE SATRAPI 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Armelle BARGUILLET HAUTELOIRE - dans MES BILANS
commenter cet article

commentaires

Thérèse 24/02/2012 13:22

J'ai beaucoup aimé le dernier film de Nadine Labaki " Et maintenant on va où ? "

Christophe 16/09/2011 00:59


La femme est l'avenir du cinéma français, sans aucun doute !


ARMELLE 15/09/2011 08:37


Bien sûr, Pierre, je n'ai pas établi la liste complète mais il est sûr que les femmes prennent une place de plus en plus considérable et avec des films de grande qualité.


pierreAfeu 14/09/2011 21:10


Peux-être n'as-tu pas vu Tomboy de Céline Sciamma (32 ans), qui s'ajouterait aisément à ta sympathique liste, sans oublier Pascale Ferran, même si elle est plus âgée...


selenie 14/09/2011 15:17


Article très intéressant pour un blog qui ne l'est pas moins... Vous avez gagné un visiteur régulier :)


Alain 14/09/2011 15:04


Bonjour Armelle, je suis tellement en accord avec votre article ! Mais, à mon avis, plus qu'une prise de pouvoir c'est par les femmes que viendra la liberté recouvrée pour beaucoup de femmes et
d'hommes qui s'en trouvent privés aujourd'hui. Je profite de ce passage pour vous demander dans lequel de vos articles je pourrai "récupérer" une page de Jean Marcoux que j'avais imprimée, et qui
me sert de marque page, en piteux état maintenant. J'ai besoin de l'avoir à portée quand mes pensées ne vont pas où je voudrais qu'elles me mènent ! Merci par avance. Bien cordialement. Alain


Présentation

  • : LA PLUME ET L'IMAGE
  • LA PLUME ET L'IMAGE
  • : Ce blog n'a d'autre souhait que de partager avec vous les meilleurs moments du 7e Art et quelques-uns des bons moments de la vie.
  • Contact

Profil

  • Armelle BARGUILLET HAUTELOIRE
  • Auteur de treize ouvrages, passionnée par les arts en général, aime écrire et voyager.
  • Auteur de treize ouvrages, passionnée par les arts en général, aime écrire et voyager.

Texte Libre

Un blog qui privilégie l'image sans renoncer à la plume car :

 

LES IMAGES, nous les aimons pour elles-mêmes. Alors que les mots racontent, les images montrent, désignent, parfois exhibent, plus sérieusement révèlent. Il arrive qu'elles ne se fixent que sur la rétine ou ne se déploient que dans l'imaginaire. Mais qu'elles viennent d'ici ou d'ailleurs, elles ont l'art de  nous surprendre et de nous dérouter.
La raison en est qu'elles sont tour à tour réelles, virtuelles, en miroir, floues, brouillées, dessinées, gravées, peintes, projetées, fidèles, mensongères, magiciennes.
Comme les mots, elles savent s'effacer, s'estomper, disparaître, ré-apparaître, répliques probables de ce qui est, visions idéales auxquelles nous aspirons.
Erotiques, fantastiques, oniriques, elles n'oublient ni de nous déconcerter, ni de nous subjuguer. Ne sont-elles pas autant de mondes à concevoir, autant de rêves à initier ?

 

"Je crois au pouvoir du rire et des larmes comme contrepoison de la haine et de la terreur. Les bons films constituent un langage international, ils répondent au besoin qu'ont les hommes d'humour, de pitié, de compréhension."


Charlie Chaplin

 

"Innover, c'est aller de l'avant sans abandonner le passé."

 

Stanley Kubrick

 

 

ET SI VOUS PREFEREZ L'EVASION PAR LES MOTS, LA LITTERATURE ET LES VOYAGES, RENDEZ-VOUS SUR MON AUTRE BLOG :  INTERLIGNE

 

poesie-est-lendroit-silence-michel-camus-L-1 

 

Les derniers films vus et critiqués : 
 
  yves-saint-laurent-le-film-de-jalil-lespert (1) PHILOMENA UK POSTER STEVE COOGAN JUDI DENCH (1) un-max-boublil-pret-a-tout-dans-la-comedie-romantique-de-ni

Mes coups de coeur    

 

4-e-toiles


affiche-I-Wish-225x300

   

 

The-Artist-MIchel-Hazanavicius

 

Million Dollar Baby French front 

 

5-etoiles

 

critique-la-grande-illusion-renoir4

 

claudiaotguepard 

 

affiche-pouses-et-concubines 

 

 

MES FESTIVALS

 


12e-festival-film-asiatique-deauville-L-1

 

 13e-FFA-20111

 

deauville-copie-1 


15-festival-du-film-asiatique-de-deauville

 

 

Recherche