Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2013 7 01 /09 /septembre /2013 12:53

vestiges-du-jour

 

Un Américain, Lewis, vient d'acheter la riche et vaste demeure de Darlington Hall. A peine installé, il prie James Stevens, majordome dans la maison depuis plus de trente ans, de prendre des vacances bien méritées. Stevens décide d'en profiter pour rendre visite à madame Benn, qu'il connut et aima sans jamais le lui avouer, lorsqu'elle n'était encore que miss Sarah Kenton et oeuvrait comme gouvernante à Darlington Hall. Pendant le trajet, le vieux majordome se souvient. Il revoit son maître, lord Darlington, un inépuisable partisan du rapprochement entre l'Allemagne nazie et l'Angleterre, éprouvant encore l'espèce de fidélité qui le liait à cet homme controversé...mais se demandant si l’exercice de son devoir ne l’a pas fait passer à côté de l’essentiel : l’amour.


les-vestiges-du-jour-1993-6660-7205899.jpg

 

Admirable réflexion sur l’exercice du devoir porté à son paroxysme, le film de James Ivory, inspiré du roman de Kazuo Ishiguro, est une réflexion approfondie sur la domesticité envisagée comme une caste à part entière, peut-être plus noble que les nobles, un groupe social qui obéit à un code de l’honneur implacable. James Stevens, interprété par Anthony Hopkins dont c’est certainement le plus grand rôle, inoubliable dans ce personnage corseté par son souci constant de la perfection, va ainsi tout sacrifier à son emploi, délaisser son père mourant et laisser la femme qu’il aime, Sarah Kenton magnifiquement campée par la merveilleuse Emma Thompson, en épouser un autre. Quand ils se revoient à la suite de ce congé providentiel, il est trop tard, la vie a passé et Stevens ne récolte plus que les fruits amers d’une fierté qui l’a rendue plus rigide encore que son maître.

 

 

Filmé d’une caméra sobre et scrupuleuse, cet opus est un chef-d’œuvre de par la densité du sujet où l’on assiste à l’application pointilleuse d’un service domestique qui se veut hors de toute comparaison et s’emploie à exercer  sa mission à son degré ultime d’excellence, cela au prix de toute autre considération. La dignité de James Stevens est à la fois émouvante et tragique, tant il met de rigueur à évacuer de sa vie, ne serait-ce que l'ombre d'un sentiment qui risquerait de le détourner de son but. Quant à  Sarah Kenton, gouvernante irréprochable que Stevens admire pour sa probité professionnelle, elle saura quitter son emploi pour vivre une existence plus en phase avec les réalités du cœur. Le film doit beaucoup aux deux interprètes qui portent leurs personnages jusqu’à l’incandescence, servis par un scénario parfaitement maîtrisé et des dialogues justes et économes. Magnifique.

 

5-etoiles

 

Pour consulter l'article que j'ai consacré à James Ivory, cliquer sur son titre :

 

JAMES IVORY OU GRANDEUR ET DECADENCE DES CIVILISATIONS

 

RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL

 


vestiges-du-jour-1993-05-g.jpg

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Armelle BARGUILLET HAUTELOIRE - dans CINEMA EUROPEEN & MEDITERRANEEN
commenter cet article

commentaires

Edmée De Xhavée 20/11/2016 23:24

Je viens de le revoir... et avais naturellement "loupé" certaines nuances à la première vision même si finalement je me souvenais assez bien de l'histoire et de son sens. Impossible de ne pas être bouleversés par ce dernier regard, celui de toute une vie passée et dépassée, alors que l'amour était à portée de main. Grand film sur la dignité, aussi... sur la noblesse qui n'a rien à voir avec la noblesse armoriée en particulier. Juste la noblesse...

Alain 01/10/2013 19:53

J'ai vu, revu et reverrai encore. Emma Thompson est magnifique avec Anthony Hopkins, ils participent grandement à cette belle réussite. Quand je le revois j'ai toujours l'impression de découvrir un
détail qui m'avait échappé.Tout le génie de James Ivory.

Selenie 17/09/2013 12:24

magnifique film, la petite histoire qui croise la grande avec l'une des plus bel amour platonique du cinéma... 19/20

Présentation

  • : LA PLUME ET L'IMAGE
  • LA PLUME ET L'IMAGE
  • : Ce blog n'a d'autre souhait que de partager avec vous les meilleurs moments du 7e Art et quelques-uns des bons moments de la vie.
  • Contact

Profil

  • Armelle BARGUILLET HAUTELOIRE
  • Auteur de treize ouvrages, passionnée par les arts en général, aime écrire et voyager.
  • Auteur de treize ouvrages, passionnée par les arts en général, aime écrire et voyager.

Texte Libre

Un blog qui privilégie l'image sans renoncer à la plume car :

 

LES IMAGES, nous les aimons pour elles-mêmes. Alors que les mots racontent, les images montrent, désignent, parfois exhibent, plus sérieusement révèlent. Il arrive qu'elles ne se fixent que sur la rétine ou ne se déploient que dans l'imaginaire. Mais qu'elles viennent d'ici ou d'ailleurs, elles ont l'art de  nous surprendre et de nous dérouter.
La raison en est qu'elles sont tour à tour réelles, virtuelles, en miroir, floues, brouillées, dessinées, gravées, peintes, projetées, fidèles, mensongères, magiciennes.
Comme les mots, elles savent s'effacer, s'estomper, disparaître, ré-apparaître, répliques probables de ce qui est, visions idéales auxquelles nous aspirons.
Erotiques, fantastiques, oniriques, elles n'oublient ni de nous déconcerter, ni de nous subjuguer. Ne sont-elles pas autant de mondes à concevoir, autant de rêves à initier ?

 

"Je crois au pouvoir du rire et des larmes comme contrepoison de la haine et de la terreur. Les bons films constituent un langage international, ils répondent au besoin qu'ont les hommes d'humour, de pitié, de compréhension."


Charlie Chaplin

 

"Innover, c'est aller de l'avant sans abandonner le passé."

 

Stanley Kubrick

 

 

ET SI VOUS PREFEREZ L'EVASION PAR LES MOTS, LA LITTERATURE ET LES VOYAGES, RENDEZ-VOUS SUR MON AUTRE BLOG :  INTERLIGNE

 

poesie-est-lendroit-silence-michel-camus-L-1 

 

Les derniers films vus et critiqués : 
 
  yves-saint-laurent-le-film-de-jalil-lespert (1) PHILOMENA UK POSTER STEVE COOGAN JUDI DENCH (1) un-max-boublil-pret-a-tout-dans-la-comedie-romantique-de-ni

Mes coups de coeur    

 

4-e-toiles


affiche-I-Wish-225x300

   

 

The-Artist-MIchel-Hazanavicius

 

Million Dollar Baby French front 

 

5-etoiles

 

critique-la-grande-illusion-renoir4

 

claudiaotguepard 

 

affiche-pouses-et-concubines 

 

 

MES FESTIVALS

 


12e-festival-film-asiatique-deauville-L-1

 

 13e-FFA-20111

 

deauville-copie-1 


15-festival-du-film-asiatique-de-deauville

 

 

Recherche