Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 08:52

185999       VIDEO

 


Mariée depuis de longues années, Kay ( Meryl Streep ) rêve de pimenter un peu son couple et de resserrer les liens avec son mari  Arnold qui se montre, dans la vie quotidienne aussi mufle que possible. Lorsqu’elle entend parler d’un gourou spécialiste des relations conjugales ( Steve Carell ) qui exerce dans la ville de Great Hope Springs, elle fait en sorte de persuader ce ronchon sceptique (Tommy Lee Jones ) de prendre l’avion avec elle pour une semaine intense de thérapie de couple et de réveil sexuel… Mais tout recommencer n’est pas évident et les protagonistes rarement au diapason l'un de l'autre...

 

Sur cette trame légère, David Frankel essaie de nous concocter un plat qui, pour le moins, manque de sel et de piment. Tout est très plat/plat dans cet opus, de la banalité des propos à la mise en scène tout aussi insipide. Certes on sourit à de rares moments, certes Meryl Streep mal fringuée et mal coiffée nous convainc sans peine qu'elle est  une épouse aussi peu branchée que possible, mais la mayonnaise ne prend pas et la fin, qui se joue dans un optimisme  béat, ne parvient pas à combler les lacunes d'un petit film sans ambition, comme l'était déjà le précédent du réalisateur  : Le diable s'habille en Prada. L'inspiration est visiblement ce qui manque le plus à David Frankel, ce dernier  se contentant d'aligner les lieux communs, sans doute persuadé qu'il touchera le public le plus large. Est-ce vrai ? Peut-être, puisque notre époque a perdu beaucoup de l'exigence de nos ancêtres, pour notre plus grand malheur.

 

  20188216_jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

 

La question que je me pose - et c'est bien la seule que suscite la projection de Tous les espoirs sont permis - c'est ce qui a bien pu motiver des acteurs comme Meryl Streep et Tommy Lee Jones  à s'embarquer dans cette galère sans éclat ou leur talent sauve le peu qui peut être sauvé. Qu'avaient-ils à y gagner après les carrières qui ont été les leurs. Rien à l'évidence, et je souffrais un peu pour Meryl de la voir, dans une salle de cinéma, se mettre à genou au pied de son mari afin de lui accorder une petite gâterie. Misérable et aussi peu drôle que possible. Toutes ces gesticulations plombent davantage encore un sujet qui, en des mains expertes, auraient pu être empreint de fantaisie, de légèreté et d'humour. Là, il n'en est rien, c'est lourd, parfois vulgaire, le plus souvent ridicule. On sort de la salle ... navré.

 

 

Pour consulter les articles de la rubrique CINEMA AMERICAIN & CANADIEN, cliquer sur le lien ci-dessous :

 

LISTE DES FILMS DU CINEMA AMERICAIN ET CANADIEN

 

  1772450_7_682d_tommy-lee-jones-et-meryl-streep-dans-une-sce.jpg

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Armelle BARGUILLET HAUTELOIRE - dans CINEMA AMERICAIN & CANADIEN
commenter cet article

commentaires

Maxime 24/10/2012 11:44

Ah oui Armelle, bien vu, un vrai navet !

Alain 22/10/2012 18:32

Serez-vous étonné Armelle, si je vous avoue que je suis d'accord avec votre critique à 100 % ? Mêmes interrogations, et déception identique à la vôtre. J'avoue que j'ai du mal à comprendre comment
une actrice avec le talent qu'on lui connait puisse venir se discréditer dans pareil naufrage.

Edmée De Xhavée 22/10/2012 17:13

Moi aussi je m'en tiendrai à votre opinion car j'ai vu trop de ces films américains qui massacrent le talent d'excellents acteurs dont en effet on se demandent s'ils avaient un retard dans la
pension alimentaire à payer pour accepter ça...

Thérèse 22/10/2012 14:02

J'avais l'intention de voir ce film mais j'y renonce après vous avoir lu, car la plupart du temps je suis d'accord avec vos critiques. oui, dommage pour une aussi bonne actrice que Meryl Streep.

Présentation

  • : LA PLUME ET L'IMAGE
  • LA PLUME ET L'IMAGE
  • : Ce blog n'a d'autre souhait que de partager avec vous les meilleurs moments du 7e Art et quelques-uns des bons moments de la vie.
  • Contact

Profil

  • Armelle BARGUILLET HAUTELOIRE
  • Auteur de treize ouvrages, passionnée par les arts en général, aime écrire et voyager.
  • Auteur de treize ouvrages, passionnée par les arts en général, aime écrire et voyager.

Texte Libre

Un blog qui privilégie l'image sans renoncer à la plume car :

 

LES IMAGES, nous les aimons pour elles-mêmes. Alors que les mots racontent, les images montrent, désignent, parfois exhibent, plus sérieusement révèlent. Il arrive qu'elles ne se fixent que sur la rétine ou ne se déploient que dans l'imaginaire. Mais qu'elles viennent d'ici ou d'ailleurs, elles ont l'art de  nous surprendre et de nous dérouter.
La raison en est qu'elles sont tour à tour réelles, virtuelles, en miroir, floues, brouillées, dessinées, gravées, peintes, projetées, fidèles, mensongères, magiciennes.
Comme les mots, elles savent s'effacer, s'estomper, disparaître, ré-apparaître, répliques probables de ce qui est, visions idéales auxquelles nous aspirons.
Erotiques, fantastiques, oniriques, elles n'oublient ni de nous déconcerter, ni de nous subjuguer. Ne sont-elles pas autant de mondes à concevoir, autant de rêves à initier ?

 

"Je crois au pouvoir du rire et des larmes comme contrepoison de la haine et de la terreur. Les bons films constituent un langage international, ils répondent au besoin qu'ont les hommes d'humour, de pitié, de compréhension."


Charlie Chaplin

 

"Innover, c'est aller de l'avant sans abandonner le passé."

 

Stanley Kubrick

 

 

ET SI VOUS PREFEREZ L'EVASION PAR LES MOTS, LA LITTERATURE ET LES VOYAGES, RENDEZ-VOUS SUR MON AUTRE BLOG :  INTERLIGNE

 

poesie-est-lendroit-silence-michel-camus-L-1 

 

Les derniers films vus et critiqués : 
 
  yves-saint-laurent-le-film-de-jalil-lespert (1) PHILOMENA UK POSTER STEVE COOGAN JUDI DENCH (1) un-max-boublil-pret-a-tout-dans-la-comedie-romantique-de-ni

Mes coups de coeur    

 

4-e-toiles


affiche-I-Wish-225x300

   

 

The-Artist-MIchel-Hazanavicius

 

Million Dollar Baby French front 

 

5-etoiles

 

critique-la-grande-illusion-renoir4

 

claudiaotguepard 

 

affiche-pouses-et-concubines 

 

 

MES FESTIVALS

 


12e-festival-film-asiatique-deauville-L-1

 

 13e-FFA-20111

 

deauville-copie-1 


15-festival-du-film-asiatique-de-deauville

 

 

Recherche