Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2010 6 25 /09 /septembre /2010 08:23

Michel Boujenah. Les Films du Losange  Les Films du Losange 

                           
                                    Un été à la Goulette de Férid Boughedir


Le cinéma tunisien, un cinéma d'auteur avant-gardiste, a longtemps été considéré comme le plus innovant du monde arabe, grâce à des oeuvres comme Aziza ( 1980 ) de Abdellatif Ben Amar, Traversées ( 1983 ) de Mahmoud Ben Mahmoud ou L'homme de cendres ( 1987 ) de Nouri Bouzid, suivi en 1989 par Les sabots en or, récit sans fard des duretés de l'émancipation et, enfin, en 1994 de Bezness  qui aborde l'homosexualité et  la prostitution touristique et dans lequel jouait un certain Abdellatif Kechiche, faisant du réalisataur le porte-drapeau du 7e art tunisien.



StudioCanal Les Films de l'Atalante


Mais c'est Férid Boughedir, auteur de Halfaouine, l'enfant des terrasses qui, en 1990, signe le plus gros succès de l'histoire du cinéma tunisien en racontant celle du jeune Noura, qui vit dans un quartier populaire de la ville de Tunis et se trouve partagé entre l'enfance et l'âge adulte, entre le monde des hommes qui tient la rue et celui caché des femmes. En accompagnant sa mère au hammam, il découvrira la sensualité et ses conséquences. Un film tendre, poétique et transgressif qui connut un vif succès et fit entrer le cinéma tunisien dans la cour des grands.


Les Films du Losange

                             
                                 Un été à la Goulette de Férid Boughedir


Six ans après Halfaouine,  Boughedir choisit d'évoquer avec nostalgie dans Un été à la Goulette, l'ambiance d'un quartier populaire dans les années 1960, à travers le destin de trois familles, l'une musulmane, l'autre juive, la troisième catholique sicilienne. Avec la participation de Claudia Cardinale - dont on sait qu'elle est née en Tunisie - et de Michel Boujenah.





                                Les silences du palais de Moufida Tlati

Avec Les silences du palais ( 1994 ) de la réalisatrice Moufida Tlati, on entre dans une maison beylicale, en compagnie d'une jeune femme qui rêve d'émancipation et se trouve de ce fait en rébellion contre son milieu. A l'occasion des obsèques du prince, Alia se rend au palais où elle est née d'une servante et d'un père inconnu. Elle s'y remémore ses jeunes années. Ce film très réussi sur le plan esthétique recevra de nombreuses récompenses internationales, confirmant la naissance d'un cinéma plein de promesse et vaudra à l'actrice principale, Hend Sabri, l'éloge de la critique. Cette oeuvre sera suivie en 2000 par La saison des hommes qui a pour toile de fond l'île de Djerba, où les épouses vivent onze mois par an sans leurs époux, partis travailler à Tunis.



                                 
                                      La saison des hommes
de Moufida Tlati


Avec Essaida en 1996, Zran Mohamed nous décrit la rencontre d'un artiste peintre et d'un adolescent qui mendie pour subvenir aux besoins de sa famille. Après ce film qui fit plus de 700.000 entrées à sa sortie, Zran a réalisé un autre long métrage en 2004  Le prince qui traite des relations entre l'argent et la pauvreté autour de la rencontre d'une jeune fleuriste et d'une femme de la haute société. Mais depuis lors, le cinéma tunisien semble s'essouffler et manquer d'inspiration, si bien que c'est le théâtre qui, aujourd'hui, prend le relais d'un 7 e art en voie de banalisation.

 

autres articles proches :


MALTE ET LE 7e ART             L'EGYPTE ET LE 7e ART           VENISE ET LE 7e ART    

 

Enfin pour consulter la liste complète des articles de cette rubrique, cliquer sur le lien ci-dessous :

 

LISTE DE MES BILANS CINEMATOGRAPHIQUES   

 

Océan Films   Océan Films

 



Partager cet article

Repost 0
Published by Armelle BARGUILLET - dans MES BILANS
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LA PLUME ET L'IMAGE
  • LA PLUME ET L'IMAGE
  • : Ce blog n'a d'autre souhait que de partager avec vous les meilleurs moments du 7e Art et quelques-uns des bons moments de la vie.
  • Contact

Profil

  • Armelle BARGUILLET HAUTELOIRE
  • Auteur de treize ouvrages, passionnée par les arts en général, aime écrire et voyager.
  • Auteur de treize ouvrages, passionnée par les arts en général, aime écrire et voyager.

Texte Libre

Un blog qui privilégie l'image sans renoncer à la plume car :

 

LES IMAGES, nous les aimons pour elles-mêmes. Alors que les mots racontent, les images montrent, désignent, parfois exhibent, plus sérieusement révèlent. Il arrive qu'elles ne se fixent que sur la rétine ou ne se déploient que dans l'imaginaire. Mais qu'elles viennent d'ici ou d'ailleurs, elles ont l'art de  nous surprendre et de nous dérouter.
La raison en est qu'elles sont tour à tour réelles, virtuelles, en miroir, floues, brouillées, dessinées, gravées, peintes, projetées, fidèles, mensongères, magiciennes.
Comme les mots, elles savent s'effacer, s'estomper, disparaître, ré-apparaître, répliques probables de ce qui est, visions idéales auxquelles nous aspirons.
Erotiques, fantastiques, oniriques, elles n'oublient ni de nous déconcerter, ni de nous subjuguer. Ne sont-elles pas autant de mondes à concevoir, autant de rêves à initier ?

 

"Je crois au pouvoir du rire et des larmes comme contrepoison de la haine et de la terreur. Les bons films constituent un langage international, ils répondent au besoin qu'ont les hommes d'humour, de pitié, de compréhension."


Charlie Chaplin

 

"Innover, c'est aller de l'avant sans abandonner le passé."

 

Stanley Kubrick

 

 

ET SI VOUS PREFEREZ L'EVASION PAR LES MOTS, LA LITTERATURE ET LES VOYAGES, RENDEZ-VOUS SUR MON AUTRE BLOG :  INTERLIGNE

 

poesie-est-lendroit-silence-michel-camus-L-1 

 

Les derniers films vus et critiqués : 
 
  yves-saint-laurent-le-film-de-jalil-lespert (1) PHILOMENA UK POSTER STEVE COOGAN JUDI DENCH (1) un-max-boublil-pret-a-tout-dans-la-comedie-romantique-de-ni

Mes coups de coeur    

 

4-e-toiles


affiche-I-Wish-225x300

   

 

The-Artist-MIchel-Hazanavicius

 

Million Dollar Baby French front 

 

5-etoiles

 

critique-la-grande-illusion-renoir4

 

claudiaotguepard 

 

affiche-pouses-et-concubines 

 

 

MES FESTIVALS

 


12e-festival-film-asiatique-deauville-L-1

 

 13e-FFA-20111

 

deauville-copie-1 


15-festival-du-film-asiatique-de-deauville

 

 

Recherche